Glock 26, un spring en semi-auto (Si !) et accessible aux mineurs

Le Glock 26 dans sa boîte

Données constructeur

  • Fabricant : Tokyo Marui
  • Référence : RF4
  • Matière : ABS
  • Longueur totale : 16,5 cm
  • Hauteur totale : 12,5 cm
  • Largeur totale : 3 cm
  • Poids sans chargeur : 112 g
  • Poids du chargeur : 25 g
  • Poids total : 137 g
  • Vitesse et énergie cinétique annoncées en 0,12 g : 27 m/s (= 90 fps) => 0,04 J
  • Hop-up : Oui, non réglable
  • Capacité du chargeur : 18 billes
  • Sûreté : Non
  • Fourni avec un petit sachet de billes 0,12 g, un bouchon de canon orange et 3 petites cibles en carton
Le rabat de la boîte

Description

Annoncée à 0,04 joules, la réplique du Glock 26, chambré en 9 × 19 mm Parabellum, est accessible aux mineurs. Sa portée est donc limitée à 15 m (ce qui n'est pas si mal), mais le tir est précis.

De plus, la qualité est au rendez-vous. Les marquages sont très fidèles à l'original, malgré l'ajout d'un encart gravé par la marque. Et l'on ne compte que cinq vis apparentes, toutes du côté droit de la réplique, à l'arrière de la glissière, à l'avant du corps, deux sur le pontet, une sur le bas de la poignée. Noires, leur présence ne saute pas aux yeux. Seul défaut flagrant : la queue de détente n'est pas doublée par une sûreté.

Le chargeur est un modèle 12 cartouches, avec une extension de poignée pour y placer l'auriculaire, très pratique. Il reste en place grâce à un clip et s'enlève en tirant dessus. Le chargement se fait bille par bille, sans chargette de série.

L'intérieur de la boîte

Une réplique semi-automatique

La grande particularité de cette réplique est d'être un modèle semi-automatique ! En effet, avec un simple mécanisme composé de ressorts et d'axes, le tireur peut enchaîner les tirs sans avoir à recharger ! Est-ce un vrai spring, du coup ? Techniquement oui, puisque cette réplique n'utilise ni électricité, ni gaz.

Cette mécanique particulière impose certaines contraintes lors de l'utilisation... Lorsque l'on insère le chargeur, au maximum 11 billes vont aller dans le réservoir interne de la réplique, laissant les autres dans le chargeur. Elles servent en fait à pousser les premières dans la chambre.

Que deviennent les billes du réservoir interne de la réplique ? Eh bien elles y restent. Rien ne sert de s'acharner sur la queue de détente ! L'astuce consiste à remplir un chargeur complet de 18 billes, le placer dans la réplique, l'enlever (et perdre une bille au passage, c'est normal), le compléter jusqu'à sa capacité maximale et le réinsérer. On peut ainsi tirer en semi-automatique un maximum de 19 billes.

Lorsque la réplique « percute » dans le vide, il faut réinsérer un chargeur rempli pour pouvoir faire feu à nouveau. Il y aura donc toujours des billes dans la réplique. Pour les vider par le puits de chargeur, il faudra soulever légèrement à l'aide d'un tournevis, la petite pièce de plastique qui les retient.

Le Glock 26 et son chargeur

Conclusion

Somme toute, une petite réplique sympa, intéressante, pleine de surprises et au prix plus que correct. Ce n'est pas un monstre de puissance, mais sa précision correcte et la possibilité de tirer en semi-automatique le rendent tout à fait jouable.

A l'usage, le clip qui retient le chargeur s'est rapidement révélé fragile. Il s'est fendu et a dû être renforcé à l'aide de scotch plastifié.

Bonus, voir ce joujou à l'oeuvre

Un commentaire ?

Partager : Twitter Facebook Share on Google+ email

Les commentaires

Page :